Kasaï-Oriental : hausse du prix du carburant à Mbuji-Mayi

Le prix d’un litre de carburant à la pompe se négocie actuelle à quatre mille huit cents (4 800) francs voire cinq mille (5 000) francs congolais (2,5 USD) dans la ville de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental. Il y a deux jours, cette denrée se négociait à quatre mille francs (2 USD), se désole samedi 15 janvier, l’Association des importateurs des produits pétroliers (APIKOR). 

Cette association justifie cette hausse de prix par la situation qui se vit dans la ville de Lubumbashi dans le Haut-Katanga, où les membres de cette association s’approvisionnent régulièrement. 

En effet, les pétroliers de la ville de Lubumbashi disent attendre toujours la publication, par le gouvernement, de la nouvelle structure des prix ; ce qui les éviterait à travailler à perte.  Ces derniers estiment que les prix des produits pétroliers devraient être revu à la hausse dans cette région, à cause des difficultés que connait ce secteur. 

Ce que reconnait le président de l’APIKOR, Kalu Tshitenda Kalula : 

« Il y a eu la hausse de prix à partir de Lubumbashi. Souvent au mois de décembre, les importateurs internationaux qui vendent le carburant aux pétroliers de Lubumbashi sont allés en vacances. Alors leurs produits étaient suspendus de ne pas le vendre pendant le mois de décembre. » 

Selon lui, tous les pétroliers qui étaient à Lubumbashi n’ont pas importé les produits qu’ils devaient acheter. Ce qui fait que le stock qui était resté à Lubumbashi est insuffisant. 

« En vendant ce stock, toutes les sociétés pétrolières se sont retrouvées vides, aussi longtemps qu’ils avaient déjà encaissés notre argent. On ne sait pas faire autrement, si ce n’est qu’attendre jusque le 25 janvier, lorsqu’il y aura l’arrivage. Sur la ville ici, dans chaque dépôt, vous ne pouvez pas compter 50 futs… », explique Kalu Tshitenda. 

Lors du Conseil des ministres de vendredi 14 janvier, la question des stocks du carburant a été abordée. Au sujet des informations qui annoncent une forme de pénurie dans la zone Sud du pays, le Premier ministre, Sama Mukonde, a invité les ministres en charge des Hydrocarbures et de l’Économie Nationale à veiller, chacun en ce qui le concerne, afin que le pays ne tombe dans une pénurie ou dans l’inflation des prix à la pompe. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner