Mbuji-Mayi sans électricité depuis 3 semaines

La ville de Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï-Oriental est plongée dans le noir depuis bientôt trois semaines. L’entreprise qui commercialise l’énergie électrique à Mbuji-Mayi (ENERKA) assure que les travaux sont en cours sur la centrale hydro-électrique Tshiala pour décanter cette situation. 

Le directeur général d'ENERKA, Victor Kabongo, explique l’origine du problème : 

« La nuit du 30 au 31, pendant le séjour du chef de l’Etat chez nous, il y a eu une pluie qui s’est abattue toute la nuit et qui a causé des dégâts sur la ligne moyenne tension qui alimente la Régie de distribution d’eau (REGIDESO). Deux poteaux de la ligne se sont écroulés côté Dileji, cela a créé un court-circuit et a perturbé le fonctionnement des machines à Tshiala. Une machine de l’altérateur a brulé, et l’autre machine est allée en vitesse. Comme ce sont des vieilles machines, les coussinets ont grippé. » 

Il a affirmé que les réparations avaient déjà commencé quoi que péniblement : 

« On a attaqué d’abord la deuxième machine L13, il fallait mettre le canal qui amène de l’eau à la centrale à sec. Après une semaine de réparation, on injecte du courant sur la machine, la machine brule encore. On était déjà à 10 ou 11 jours de réparation, c’est ainsi qu’on a décidé de le mettre de côté. » 

Selon lui, tout a été mise en œuvre pour palier à ce problème. « Les équipes ont été apprêtées pour aller travailler sérieusement, méticuleusement sur cette machine-là. Si tout va bien, d’ici la fin de la semaine, la machine sera au réseau. La situation redeviendra normale 4,5 mégawatts », a promis Victor Kabongo. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner