Attaques des positions FARDC par le M23 : la société civile pour le renfort militaire le long de la frontière RDC-Rwanda

 La coordination provinciale de la société civile demande du Nord-Kivu au Président congolais de renforcer la sécurité et la surveillance aux frontières rwando-congolaises. Cette structure, à travers un communiqué de presse rendu public le mercredi 26 janvier, réagit aux attaques depuis lundi 24 janvier, de présumés M23 dans le territoire de Rutshuru. 

« La nuit du 24 au 25 janvier ces ex-M23 ont attaqué les positions des FARDC au niveau de Nyesisi, Ngugo et Kigeri. Là, il y a eu des pertes cotées des FARDC et la population a commencé à se déplacer jusque ce jeudi matin. Nous, on a toujours dit que nos frontières sont poreuses. Et nous observons que nos FARDC jouent seulement à la « défensive » au lieu de faire l’offensive. Donc elles attendent d’être attaquées pour riposter », a déclaré, le président de la Société civile du Nord-Kivu John Banyene.  

Il demande par ailleurs aux FARDC de renforcer leur présence le long des frontières qui séparent les deux pays :  

« Nous lançons un cri d’alarme. Nous invitons surtout le Chef de l’Etat qui est commandant suprême et le chef d’Etat-major général de venir au Nord-Kivu parce que, ce n’est pas la première incursion des éléments de M23 voire des RDF (Forces rwandaises de défense). Ils entrent souvent chez-nous comme ils veulent parce que, nos frontières ne sont pas vraiment sécurisées. Raison pour laquelle, nous, on invite le Chef de l’Etat à augmenter les effectifs militaires le long de la frontière entre le Rwanda et la RDC pour que nous puissions nous rassurer que notre intégrité territoriale soit vraiment protégée ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner