Un conflit foncier dégénère à Lodja

Trois personnes mortes, vingt-cinq autres blessées grièvement, plus de deux cents maisons incendiées dans les localités de Mongo et Nvunge, et près de 100 ménages déplacés vers la cité de Lodja. Il s'agit d'un bilan provisoire des affrontements, qui ont commencé depuis samedi 12 février et qui se poursuivent lundi 14 février, entre les habitants des localités du secteur de Nambelu et ceux du secteur de Vunge dans le groupement de Koko, à plus ou moins 10 kilomètres de Lodja-Centre.

La situation sécuritaire est toujours précaire dans les localités des secteurs de Nvunge et de Vungi. Les affrontements touchent plus d’une dizaine des localités. Plusieurs ménages sont en fuite vers Lodja et passent la nuit à la belle étoile, affirment des sources locales.

L’administrateur du territoire de Lodja, Médard Elonge, demande aux acteurs politiques vivants à Kinshasa de ne pas instrumentaliser la jeunesse :

« Le bilan continue de s’alourdir. Mais les politiciens sont prêts à instrumentaliser la jeunesse. Je demande encore à la justice de bien faire son travail ».

Le président de la société civile révolutionnaire de Lodja, André Djonge, demande au gouvernement central de s’impliquer pour que la lumière soit faite dans ce conflit foncier :

« Au gouvernement central, de diligenter une commission d’enquête, afin de déceler le mobil et de connaître les auteurs en les déférant devant l’autorité judiciaire ».

D’après des sources locales, les agents de l’ordre déployés pour s’interposer contre les protagonistes se sont lancés au pillage des bétails de la population. Radio Okapi n'a pas obtenu la réaction des autorités militaires à ce sujet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner