Matata Ponyo : « Je suis prisonnier politique dans mon propre pays »

Le sénateur Augustin Matata Ponyo a dénoncé dimanche 20 février la privation de sa liberté de circuler en RDC. Il réagit ainsi après avoir été interdit la veille de quitter Kinshasa par l’aéroport de N’djili, alors qu’il voulait se rendre à Lubumbashi pour enterrer sa jeune sœur.

L’ancien Premier ministre dit ne pas comprendre cette décision qui lui a été communiquée par les services de l’immigration ; d’autant plus que, pour lui, aucune raison ne devrait l’empêcher de voyager librement.

« Incroyable mais vrai. La DGM (Migration) vient de m’empêcher de prendre le vol Congo Airways pour participer aux funérailles de ma jeune sœur décédée à Lubumbashi. Alors que la Cour constitutionnelle a clos le dossier définitivement en novembre. Qui pouvait l’imaginer ! Vive l’Etat de droit », se désole-t-il sur son compte tweeter.

Intervenant sur Radio Okapi ce dimanche, Matata Ponyo condamne cette décision qui, selon lui, bafoue les règles de l’Etat de droit :

/sites/default/files/2022-02/200222-p-f-kinshasamatataponyoreagitasoninterdictiondesortirdekin-00.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner