Kinshasa : manifestation des étudiants des institutions publiques pour exiger la reprise des cours

Les étudiants de plusieurs institutions universitaires publiques de Kinshasa ont organisé des manifestations ce lundi 28 février pour exiger la reprise des cours. Les enseignants de ces institutions sont en grève depuis le 5 janvier, date de la rentrée académique.

A l’Université pédagogique nationale (UPN), les étudiants ont barricadé la route et brulé des pneus. Ils demandent au gouvernement de répondre aux revendications des professeurs.

Ces étudiants ont été dispersés par la police à coups des lacrymogènes.

Dans la commune de la Gombe, les étudiants de l’Institut supérieur pédagogique (ISP) ont organisé un sit-in ce même lundi avant-midi devant le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire. Ils sont allés exprimer leur ras-le-bol et exiger la reprise des cours.

Le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi leur a promis que tout rentrera dans l’ordre cette semaine déjà. Il leur a aussi promis qu’il n’y aura pas d’année blanche.

« J’appelle tout le monde à prendre ses responsabilités, surtout pour le respect de la jeunesse et des étudiants, pour que nous ne puissions pas gâcher leur avenir. J’ai promis aux étudiants que nous nous battons pour qu’avant la fin de la semaine qu’une solution soit trouvée. J’aimerais vous rassurer que nous sommes en train de travailler pour que les cours reprennent le plus tôt possible et c’est ça notre souhait en tant que gouvernement », a indiqué Muhindo Nzangi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner