Sud-Kivu : les communautés de Mutambala et de Baraka appelées à la cohésion

Le maire de la ville d’Uvira, Emérite Tabisha, appelle la communauté locale de Baraka à vivre en cohésion avec l’autre communauté de Bibogobogo dans les moyens plateaux du secteur de Mutambala. 

Elle a lancé cet appel ce mardi 8 mars le stade Lumumba abrite les cérémonies de la journée internationale de la femme dans la ville de Baraka.  

Emérite Tabisha veut mettre ensemble toutes les couches sociales et favoriser la cohabitation pacifique face à une crise extrême observée depuis les affrontements dans les moyens plateaux de Bibogobogo. Au cours du lancement de ce cadre de concertation, les Babwari, les Banyamulenge venus de moyens plateaux et les Babembe se sont retrouvés pour la première fois au mois de février dernier à Baraka, cinq mois après la crise de Bibogobogo.  

« Depuis l’année passée, nous sommes en train d’organiser des rencontres de conscientisation et de sensibilisation parce que nous, femmes, sommes les premières victimes de ces conflits armés et politiques. Cette semaine, nous aurons toute une série de rencontres de sensibilisation, des rencontres de dialogue pour trouver des solutions locales et la recherche des solutions dans les conflits de cohabitation pacifique entre Baraka et Bibogobogo », a indiqué Emérite Thabisha. 

Pour cette journée, même si les femmes d’Ubwari ou des moyens plateaux n’ont pas fait le déplacement vers Baraka, l’autorité urbaine reste optimiste pour la fin de la crise. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner