Affaire Bukanga Lonzo : Matata Ponyo écrit à ses collègues sénateurs

A l'occasion de la rentrée parlementaire, mardi 15 mars, Matata Ponyo a écrit à ses collègues sénateurs au sujet de l'affaire Bukanga Lonzo pour laquelle il était poursuivi devant la Cour constitutionnelle. Il leur rappelle le refus par le président du Sénat d’appliquer l’arrêt de la Cour constitutionnelle; selon lequel aucune juridiction d’ordre judiciaire ne peut le juger pour des faits commis à l’époque où il était Premier ministre.  

Toute en dénonçant cette violation flagrante de la loi fondamentale, Matata Ponyo demande aux sénateurs d’inscrire cette question à l’ordre du jour de la plénière du Sénat. 

« Pourquoi les sénatrices et sénateurs restent indifférents à la violation manifeste de la Constitution et des lois de la République ? Pourquoi les sénatrices et sénateurs restent insensibles à une injustice flagrante à l’endroit de l’un d’entre eux ? », s’interroge l’ancien Premier ministre. 

   /sites/default/files/2022-03/05._160322-p-f-kinmatataponyoecritauxsenateurs-00_1.mp3

Augustin Matata Ponyo était poursuivi par la justice pour détournement des fonds destinés au projet agroindustriel de Bukanga Lonzo.  Mais la Cour constitutionnelle s’était déclarée incompétente à connaître des poursuites à son égard, au cours de son audience publique de ce lundi 15 novembre 2021.   

L’ex-Premier ministre était également poursuivi dans l’affaire de dédommagement des commerçants étrangers victimes des mesures de zaïrianisation en 1973 et 1974. Il devait donc justifier plus de 110 millions USD et plus de 27 millions Euros. 

Mais, à ce sujet, le président du Sénat dit attendre un document de non-lieu pour pouvoir annuler la mesure de levée d’immunités parlementaires de Matata Ponyo. 

« Amenez-nous le document, puisque vous dites que la justice vous dit qu’il n’y a rien dans votre dossier, qu’elle le fasse par écrit. Je pense que vous devez chercher à vous défendre. Si vous voulez être lavé, prouvez votre innocence comme ça vous nous tranquille », avait déclaré Modeste Bahati le 9 décembre 2021 s’adressant au concerné.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner