Nord-Kivu : situation sécuritaire imprévisible sur le champ de bataille à Rutshuru

La situation sécuritaire reste imprévisible sur les lignes des fronts dans le groupement de Jomba, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), quatre jours après des combats entre l’armée et les rebelles du M23. 

Bien qu’une accalmie apparente s’observe depuis le mercredi 30 mars, les acteurs coutumiers et ceux de la société civile de Rutshuru, redoutent la reprise imminente des combats entre les deux belligérants qui consolident chacun, ses positions. 

Les rebelles qui se sont retirés mardi 29 mars de la zone de Tchengerero à environ 6 kilomètres du chef-lieu du territoire de Rutshuru sur la route de Bunagana, présentement sous contrôle de l’armée, se sont fondus dans la nature sans connaitre exactement leur destination. 

Pendant ce temps, aux alentours de la cité de Bunagana, localité à la frontière entre la RDC et l’Ouganda où les FARDC ont repoussé mardi, l’avancée du M23, les acteurs coutumiers de Djomba s’interrogent également sur leur destination et appellent la population et l’armée à la « vigilance ». 

Cette stratégie adoptée par le M23 qui maintient toujours ses positions conquises à Tchanzu et Runyonyi, ne laisse aucun doute que ces rebelles qui se seraient concentrés sur la colline de Bugusa près de la cité de Tchengerero, surprennent l’armée par des combats ouverts sur plusieurs fronts, précisent les sources concordantes dans le territoire de Rutshuru. 

D’autre part, une psychose est perceptible dans les villages où l’on observe un retour timide de la population qui a fui les atrocités. 

C’est notamment dans les villages Rwanguba, Kibanda, Kabimbi Tchengerero, Bunagana et Kinyamahoro. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner