Tshopo : un officier militaire accusé de tracasseries à Isangi

A Isangi, l’administrateur du territoire, Joseph Mimbenga, accuse un commandant de la force navale de rançonner les navigants sur la rivière Lomami. 

Il explique que cet officier fait payer à ses bourreaux l’accostage à 5000 FC (2,5 USD). Et les réfractaires à cette taxe sont bastonnés, indique la même source. 

Ce commandant de la force navale s’est également érigé en chef coutumier, jugeant les affaires qui ne relèvent pas de sa compétence. 

 L’administrateur du territoire d’Isangi recommande que cet officier militaire soit relevé de ses fonctions et envoyé ailleurs. 

 « On constate qu’il est devenu pratiquement un chef coutumier. II se permet de trancher les affaires liées au pouvoir coutumier, les dossiers des viols, donc, il est au-dessus et tranche. Il est inamovible, il est là depuis très longtemps sans être relevé », a-t-il déploré. 

 Joseph Mimbenga regrette également que ce cet officier militaire refuse d’obtempérer aux ordres de l’administration territoriale : 

 « Moi je l’ai appelé plusieurs fois, il n’a pas voulu venir me voir alors c’est pourquoi j’ai trouvé que c’est un indiscipliné d’abord et puis il n’a pas de comptes à rendre à l’administrateur. Bien qu’il soit le chef d’entité, lui, il a des comptes à rendre seulement à sa hiérarchie ». 

 Pour sa part, le commandant-adjoint de la 31e région militaire dit vérifier ces allégations avant d’inviter l’incriminer à Kisangani pour l’entendre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner