Butembo : des points de contrôle systématique dans la ville en ce jour de pâques

 

Des points de contrôle systématique sont installés ce jour de pâques dans plusieurs lieux publics de la ville de Butembo(Nord-Kivu). Cette mesure prise deux jours avant par le Maire intérimaire vise à parer aux menaces d’attentat à la bombe. Dans certains endroits, tel que des lieux de culte, la fouille était effective et systématique ce dimanche 17 avril, alors que dans d’autres, comme au marché, ce n’était pas le cas, a constaté le reporter de Radio Okapi.  

 

Dans certains lieux de culte, les nouvelles directives sécuritaires, édictées par la mairie, ont été suivies. A la cathédrale Mater Ecclesiae, dès la grande porte d’entrée de l’enceinte de l’Eglise, le service  de sécurité fouillent les poches et les sacs de fidèles.

Apres avoir été contrôlé, Joseph Muhindo Clovis, un trentenaire, s’est dit rassuré de prier en toute quiétude :

«  De ma part c’est normal, d’abord parce que nous sommes dans ce milieu qui n’est pas sécurisé, si on contrôle quelqu’un vraiment, c’est pour sécuriser tout le monde parce qu’il peut y avoir des personnes qui ont toujours tendance à vouloir tuer les gens.  En nous contrôlant comme ça, nous sommes rassurés parce que ça nous aide toujours à être en sécurité parce que les infiltrés ne peuvent plus entrer dans les églises, si on contrôlait même les gens aux marchés, ça pourrait nous arranger ».

Le même dispositif sécuritaire était observé dans les cultes communautaires de l’Eglise du Christ au Congo(ECC) où les fidèles ont affirmé qu’ils avaient déjà été sensibilisés par leur Evêque pour obtempérer à ce contrôle à l’entrée des lieux de culte.

 « On fouillait les sacs des chrétiens pour entrer à la messe, j’ai été d’abord content parce que c’est pour ma sécurisation, nous sommes sensibilisés par l’Evêque, il nous a dit qu’avant d’entrer à l’église, il faut contrôler les gens pour voir si quelqu’un n’a pas une bombe dans le sac, il n’y a pas de doutes, si nous sommes sensibilisés par notre Evêque, comment on va douter », a raconté, Eric, fidèle de l’église Anglicane.

Malgré, ce dispositif de sécurité, d’autres chrétiens se sont amassés à l’extérieur des églises pour prier, pensant qu’ils y seraient moins exposés au risque d’attentat à la bombe.

Cependant, la mesure de contrôle et fouille des personnes n’était pas suivie dans tous les lieux de culte. Dans certaines autres églises, l’entrée s’est faite sans aucune fouille mais on a constaté la présence des agents de sécurité aux alentours. C’était également le cas au marché central de Butembo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner