Retour de Vital Kamerhe à Kinshasa

Vital Kamerhe est rentré, ce lundi 18 avril à Kinshasa, après plus de douze semaines en France, où il avait été évacué pour des soins médicaux. 

Le retour de l’ex-directeur du cabinet du chef de l’Etat est confirmé par des sources proches de son parti, Union pour la nation congolaise (UNC). 

Selon les mêmes sources, l’assistant personnel de Kamerhe et son épouse sont aussi rentrés à bord du même avion. 

Le président de l’UNC rentre au pays une semaine après que la Cour de cassation a annulé l'arrêt de la cour d'appel l’ayant condamné à 13 ans des travaux forcés. 

Cette affaire est renvoyée devant la cour d’appel de Kinshasa/Gombe, mais cette-fois avec une autre composition afin de rejuger l'affaire dans son fond. 

Au cours d'une audience à huis clos, les juges de la Cour de cassation avaient motivé leur décision par le fait que l'arrêt d'appel était entaché des vices de procédure. 

En fait, la cour d'appel avait continué à juger Kamerhe pendant que celui-ci avait récusé sa composition et avait déjà saisi la Cour constitutionnelle.

Kinshasa : ACAJ prend acte de la décision de la Cour de cassation annulant la condamnation de Kamerhe, prononcée par la Cour d’appel

Vital Kamerhe avait été condamné par le tribunal de grande instance Kinshasa/Gombe le 20 juin 2020 à vingt ans des travaux forcés pour détournement des fonds publics, destinés au programme de cent jours du président Tshisekedi.

Le tribunal avait dit « établi en fait et en droit l’infraction de détournement des deniers publics portant sur le montant de 48 831 148 $USD à charge des prévenus Samih Jammal et Kamerhe Lwa Kanyingini Vital”. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner