RDC: ouverture de la Table ronde interprovinciale à Lubumbashi

Le Premier ministre congolais a ouvert, vendredi 22 avril la conférence, réunissant les provinces du Grand-Katanga et celles du Grand-Kasaï.

Placée sous le thème : « l'exode rural face au développement des provinces », cette rencontre entend encourager le vivre ensemble.

Elle se propose également de taire les tensions intercommunautaires ou les appels à la haine qui prennent de l’ampleur entre ces deux communautés notamment sur les réseaux sociaux.

Cette table-Ronde va aussi plancher sur la problématique des arrivées massives des populations de l'espace Grand-Kasaï sur le territoire de l'ancien Katanga.

Parfois, ces populations kasaïenne empruntent les moyens des transports qui mettent en péril leurs vies. Allusions faites aux nombreux accidents ferroviaires et routiers enregistrés il y a quelques temps.

Cette conférence offre l’opportunité aux participants de se dire de vérités afin de trouver des solutions durables aux problèmes qui les divisent afin de faciliter la cohabitation pacifique, a indiqué un notable de l’espace katangais.

Par rapport au mouvement massif des populations, l’enjeu est de voir dans quelle mesure mettre en place des conditions favorables au bon encadrement des jeunes notamment par la création de l’emploi. 

Les participants à ce forum vont échanger sur les problèmes qu’engendrent ce flux migratoire sur le plan sécuritaire.

A l’ouverture de ces assises, le Premier ministre a invité les participants à faire un diagnostic sincère afin de trouver des solutions à cette situation qui crée des tensions entre les deux communautés.

« Ces déplacements massifs peuvent poser des problème d’intégration et de cohabitation et surtout d’aménagement du territoire du développement c’est aussi un fait, l’occulter ou le nier n’aiderait nullement à la recherche des solutions il nous appartient donc chers panélistes de poser des diagnostic sincère et profond et envisager des mesures en vue de solutions durables pour la paix sociale et la prospérité de nos compatriotes dont bien sûrs ces assises dépendent et la capacité à stabiliser les populations de notre pays », a soutenu Jean-Michel Sama Lukonde.

Le chef du gouvernement a par ailleurs demandé à ces deux communautés de bannir tout discours xénophobe ou divisionniste.

« Fils et filles d’un même pays, nous partagerons le même attachement à notre mère patrie. Nous devons éviter toute tendance à l’instrumentalisation de migrations internes à des fins politiciennes et bannir tout discours divisionniste », a-t-il conclu.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner