Kasaï-Oriental: une vingtaine de maisons incendiées après une tension ethnique à Miabi

Environ vingt-huit maisons ont été incendiées à la suite d’une tension ethnique survenue, vendredi 22 avril, dans le groupement de Bakua Kalubi Bana Badinanga, en territoire de Miabi (Kasaï-Oriental)

Ces tensions ont éclaté à la suite de l'annonce de l’arrivée dans le groupement, de la dépouille de l'un des collaborateurs du chef de groupement désavoué par la famille régnante.

Ce collaborateur est mort la semaine dernière, à la prison de Mbuji-Mayi, révèlent des sources locales. 

En effet, le défunt avait été soupçonné par la famille régnante d’avoir créé des troubles au sein de la communauté.

La justice s’était saisie du dossier. Le défunt fut arrêté et écroué pendant plusieurs mois en prison de MBuji-Mayi, où il a trouvé la mort.

Les membres de la famille du défunt exigent que son corps soit inhumé en toute dignité dans son village natal pendant que la famille royale s'y oppose. 

C’est ainsi que, des sympathisants du défunt ont incendié des maisons pour manifester leur colère, affirment les sources contactées par Radio Okapi.

Pour sa part, l’administrateur du territoire de Miabi donne un bilan officiel de dix maisons incendiées lors de ces manifestations.

Jusque samedi 23 avril, la tension était perceptible dans le groupement de Bakua Kalubi Bana Badinanga malgré le déploiement des policiers venus rétablir l’ordre, indiquent des sources sur place.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner