RDC : une ONG appelle l’Etat à sanctionner les auteurs des discours haineux

Le président de la « Coalition citoyenne pour le Congo » a appelé mardi 3 mai à Kinshasa, l’Etat à infliger des sanctions contre tous ceux qui distillent les discours de haine en RDC. 

Richie Lontulungu a souhaité que ces sanctions soient également prises à l’encontre des corporations : 

« Il faut qu’il y ait des peines à l’encontre d’une personne porteuse de discours ethniques, de haine, séparatistes, identitaires. Cela n’est pas seulement applicable à des individus mais également à des corps comme les médias qui peuvent être de porte-voix des discours ethniques, identitaires ». 

Il a également proposé que l’Etat instaure des cadres législatifs, pouvant régler des contentieux au sein des communautés. 

« Il faut qu’il existe dans la communauté, des comités locaux de médiation pris en charge par l’Etat pour régler au niveau communautaire des questions de type communautaire. Tel a pris ma femme, tel a volé ma poule, ce sont des questions qui peuvent être résolues au niveau communautaire », a souligné le président de la Coalition citoyenne pour le Congo.     

 Richie Lontulungu salue par ailleurs l’implication du Chef de l’état dans la recherche de la cohabitation pacifique entre Kasaïens et Katangais. 

 Félix Tshisekedi a exhorté ces deux communautés à privilégier le vivre-ensemble, à la clôture de la conférence interprovinciale, organisée du 22 au 30 avril dernier, à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner