Goma : l'EABC appelle à l’adhésion individuelle des opérateurs économiques


Le Conseil des affaires de l’Afrique de l’Est (EABC) a effectué une mission d’information lundi 9 mai à Goma (Nord-Kivu) auprès des opérateurs économiques du Nord-Kivu. La mission visait à les convaincre à adhérer, à titre individuel, à leur corporation pour bénéficier de certains avantages dans le cadre de la récente entrée de la RDC à l’Est African Community (EAC).
Les hommes d’affaires de Goma ont profité de cette  occasion pour exprimer certaines appréhensions, alors que la FEC/Nord-Kivu se montre plutôt optimiste.

Adidja Maheshe Nsimire, qui encadre des petits commerçants transfrontaliers entre Goma et le Rwanda, l’un des pays voisins membres de l'EAC, se plaint de la non-préparation, par l’Etat Congolais, des membres de son secteur à accueillir l’arrivée des produits de six autres Etats membres, sur le marché de Goma :

“Ces pays [six autres membres de l’EAC, NDLR] ont terriblement envahi les petits commerçants transfrontaliers [de Goma, Ndlr]. (Déjà) ils entrent comme ils veulent, ils étalent leurs produits pêle-mêle, ils vendent sans aucun ordre. Alors que l’Est African Community ne s’est pas encore installée [en RDC, Ndlr]. Alors quand elle va s’installer effectivement, comment nous autres, Petits commerçants transfrontaliers, allons-nous vivre? D’autant que nous ne bénéficions d’aucune assistance de notre gouvernement, et que ce dernier ne nous encadre même pas ! »

Avec l’adhésion de la RDC à l’EAC, Adidja Maweshe et ses camarades devraient se préparer à voir ces produits passer, sans taxes et dans tous les deux sens.
Le chargé de communication de la corporation au Conseil des affaires de l’Afrique de l’Est (EABC), Patrick Moshi, affirme que cet aller et retour des marchandises est l’un de grands avantages de l’adhésion :

”Tous les produits commerçables en provenance du Congo pourront entrer dans le marché commun Est-Africain sans taxes. Particulièrement les petits commerçants transfrontaliers, surtout les mamans, leurs produits entreront sans taxes. En plus, s’ils rencontrent des difficultés quelconques, nous placerons à la frontière un officier chargé de les assister.”

Du côté de FEC/Nord-Kivu, Eudoxie Nziavake, membre du comité de la chambre de commerce congolaise/Nord-Kivu se veut plutôt optimiste :

“Le train est déjà en marche. Nous allons nous adapter. Parce que nous sommes des Congolais dynamiques. Malgré la guerre, nous travaillons, malgré la guerre nous survivons. Donc, nous allons travailler et nous allons entrer dans cette communauté [Est africaine, Ndlr]. Pour marquer notre présence et montrer ce que nous sommes capables de faire.”

L’East African Business Council (EABC) se définit comme le “Corps supérieur des associations commerciales et des entreprises” dans les 7 pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est, EAC, à laquelle la RDC vient d’adhérer. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner