Procès 100 jours : Samih Jammal obtient la liberté provisoire


L'opérateur économique libanais, coaccusé de Vital Kamerhe dans le procès dit de 100 jours du programme d'urgence du Président de la République, Samih Jammal, bénéficie d'une liberté provisoire depuis ce mercredi 11 mai.

Selon son avocat, cette liberté est assortie de quelques conditions pour lui permettre de se faire soigner.

Jammal a été condamné en même temps que Vital Kamerhe pour notamment détournement des deniers publics dans le dossier de passation des marchés publics au premier et second degré.
C'est depuis 2020 qu'il a été écroué et hospitalisé dans un centre médical à Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner