Nord-Kivu : 4 groupes armés signent un pacte de non-agression à Pinga

Quatre groupes armés se sont engagés à cesser tout affrontement entre eux, en signant un pacte de non-agression, par huit délégués de ces groupes armés, à l’issue d’une rencontre de deux jours.

C’était le lundi 09 mai à Pinga, situé à cheval entre les territoires de Walikale et de Masisi (Nord-Kivu).

Ce pacte de non-agression vient ainsi de répondre aux attentes des chefs d’Etats congolais Felix Tshisekedi et son homologue Kenya, Uhuru Kenyata qui avaient appelé les groupes armés de l’Ituri, du Nord et du Sud-Kivu à œuvrer pour la paix en déposant les armes. C’était à l’issue des consultations entre le gouvernement congolais et les délégués de groupes armés à Nairobi au Kenya, au mois d'avril dernier. 

Cette rencontre du dimanche 8 à lundi 9 mai à Pinga avait réuni, entre autres Janvier Karahiri du groupe Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS), basé à Masisi, Guidon Mwissa de Nduma defense of Congo (NDC-Rénové) de Walikale, Sanctus Domi du Collectif des mouvements pour le changement (CMC-Nyatura) et Jean Marie Nyamuganya de Nyatura Bazungu.

Une restitution des résultats du premier round des consultations de Nairobi a été faite aux responsables de ces groupes rebelles, indique le président de la société civile de Pinga/Bushimoo.

Guillain Balume Kahombo estime que le pacte de non-agression signé entre ces groupes qui s’affrontement régulièrement dans les territoires de Walikale, Masisi et Rutshuru, fait renaitre l’espoir.

« Si cela va bien marcher, ça nous rassure du fait que c’est préoccupant quand ça tire un peu partout chaque jour. C’était aussi un appel du gouvernement à tous les groupes armés de cesser le feu. Là, c’est le premier pas. Ils ont cessé le feu d’abord entre eux et puis ils ont signé qu’ils vont laisser libre la population civile dans les zones qu’ils occupent en attendant d’autres processus du gouvernement », a déclaré Guillain Balume 

Cette rencontre organisée à Nkasa, à Pinga, a été une initiative des Forces armées de la RDC, selon la societe civile.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner