Nord-Kivu : l’ANAPECO appelle les enseignants du primaire à reprendre le travail

L’Association nationale des parents d’élèves du Congo (ANAPECO)/Nord-Kivu a appelé, ce samedi 14 mai, les enseignants des écoles primaires publiques à reprendre le travail.

Le président provincial de cette association, Malick Gilima dit avoir lancé cet appel en vue de sauver l’année scolaire qui se clôture dans quelques semaines :

« Les enseignants ont raison. Parce que la grève est constitutionnelle. Mais, ils devaient d’abord voir dans le 1 mois et demi qui reste pour terminer l’année scolaire ; ils ne pouvaient pas vraiment entrer en grève. Parce qu’eux, ils croient qu’ils sont en train de punir le gouvernement. Mais, c’est nous parents, qui sommes pénalisés ».

Il assure que le gouvernement va bientôt répondre à leurs revendications.

« Ils peuvent toujours atténuer ; vu que ce le gouvernement est en train de faire. Le protocole d’accord de Mbwela, s’il n’a pas accompli la totalité, mais, il a quand même fait quelque chose et on doit remercier le gouvernement de ce qu’il est en train de faire. Quand il y a déjà 4 mille enseignants qu’on a pris en charge ici au Nord-Kivu, vous ne voyez pas vraiment que le gouvernement a fait un pas », a poursuivi Malick Gilima.

Il craint que l’UNESCO puisse déclarer l’année blanche dans ce coin de la République.

Les enseignants de quelques écoles primaires publiques de Goma

Des enseignants des écoles primaires de Goma observent depuis deux semaines un mouvement de de grève.

Ces professionnels de la craie revendiquent entre autres, la mécanisation de certaines nouvelles unités et la paie de leurs collègues non payés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner