Tanganyika : une dizaine de maisons incendiées après la découverte du corps d’un enfant sans vie à Manono


Une dizaine de maisons ont été incendiées après la découverte, lundi 16 mai, du corps sans vie d’un enfant à Manono, ville située à 450 km au Sud-ouest de Kalemie (Tanganyika). Selon des témoignages d’un habitant, l’enfant était porté disparu depuis 72 heures. 

« C’est un SMS qu’on m’a laissé voir. Il y a un Monsieur de Malemba-Nkulu soupçonné dans les opérations d’enlèvement des enfants, qui enlève les cœurs. Quand on a soupçonné sa présence à Manono ; on a cherché partout toute personne soupçonnée de le cacher dans sa maison, on allait le poursuivre », a ajouté la même source. 

Les habitants ont réalisé par la suite que le corps d’un enfant parti à l’école auparavant venait d’être découvert sans vie mais, jeté dans un vieux puits d’extraction artisanale de la cassitérite. 

« Ce que nous avions vu et constaté, l’enfant de 10 ans qui allait à l’école librement avec ses jeunes sœurs, comment il était détourné pour qu’il aille subir ce cas-là : le cou gonflé et puis fracturé. Qu’est-ce qui s’est passé ? Ça reste le secret du Médecin », a indiqué le Coordonnateur de la société civile locale, l’Abbé Moise Kiluba. 

Cette situation a contraint certains habitants de rester terrés dans leurs maisons. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner