Nord-Kivu : carence des poissons à Lubero


Une carence des poissons est observée ces derniers jours dans la partie Sud du territoire de Lubero (Nord-Kivu) à cause de la suspension de la pêche sur le lac Edouard au niveau de Kamandi-Lac. Des éco-gardes du parc national de Virunga y traquent tous les pêcheurs et saisissent leur matériel, rapporte la société civile locale.

La pêcherie de Kamandi-lac est l'une des principales qui ravitaille en poissons les agglomérations de Luofu, Kirumba, Kayona, Kikuvo et d'autres entités dans la partie du territoire de Lubero.

Depuis la suspension de pêche à Kamandi-lac, une hausse de prix des poissons est observée au niveau des marchés locaux.

Le président des transporteurs des poissons dans le territoire de Lubero, Paluku Vihiri We Kamole, explique que « la quantité des poissons qui s’achetait à 2 500 francs congolais (1.25 USD) ou 3 000 francs (1.5 USD) s’achète actuellement à 4000  francs (2 USD) voire 4 500 francs (2.25 USD). » 

En outre, selon lui, la population de Kamandi-Lac dépend de la pêche, « c’est pourquoi aujourd’hui plusieurs familles dorment ventre creux, n’ayant plus de moyens de trouver à manger. Troisièmement, nous transporteurs des poissons, nous sommes dans le chômage, car nous transportons où nous commercialisons les poissons en provenance de Kamandi-Lac. Actuellement, il nous est impossible de gagner aussi de l’argent pour satisfaire à nos besoins. »

Pour sa part, le communicateur de l'ICCN au Nord-Kivu, Olivier Mugisha, affirme que la rareté des poissons au marché est due notamment à la pratique de pêche illicite et usage du matériel prohibé. A cela, s’ajoute la présence des groupes armés qui rackettent les pêcheurs dans la région.

Quant à la traque des pêcheurs par les écogardes, Olivier Mugisha n'a ni confirmé ni infirmer. Toutefois, la pêcherie de Kamandi-lac ne figure pas sur la liste des pêcheries légales définies par l'ICCN et la Coopérative des pêcheries de Virunga. En vue de régler ce problème social, l'administrateur du territoire de Lubero, le colonel Alain Kiwewa, envisage des échanges avec les autorités de l’ICCN.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner