Le Cardinal Ambongo déplore l’état de la route Kinshasa- Kikwit

Le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa, a déploré dimanche 28 mai à Kikwit, l’état de délabrement de la route Kinshasa-Kikwit sur la nationale numéro 1, et partant celles de toutes les provinces administratives qui composent la province ecclésiastique de Kinshasa. Le prélat a également déploré d’autres défis qui enlèvent la quiétude des populations. Le Cardinal a participé à Kikwit au lancement des travaux de l’assemblée épiscopale provinciale de Kinshasa (ASEPKIN). 

 

Au cours de son allocution, le Cardinal Fridolin Ambongo a mentionné plusieurs défis auxquels est confrontée la province ecclésiastique de Kinshasa. Il s’agit notamment des tensions et des divisions entre différentes couches de la population. 

Ces divisions, selon lui, mènent le peuple a une misère noire ; car, a-t-il prêché, un royaume divisé est un royaume qui va vers sa ruine. 

L’homme de Dieu a aussi cité la « corruption à ciel ouvert », le banditisme urbain et l’état de dégradation des routes.  

Parlant justement de routes, il a déploré l’état de délabrement de la route nationale numero 1, dans son tronçon Kinshasa- Kikwit ; faute d’entretien. 

« A chaque pluie, il y a des tonnes et des tonnes de sable qui engloutissent le macadam sous l’œil impuissant de tout le monde. Si l’on ne prend pas garde d’ici deux saisons de pluies seulement, cette route va disparaître », a-t-il alerté. 

Le prélat catholique a aussi dénoncé la multiplicité des taxes dans les provinces. Cette tracasserie freine le développement des populations, a-t-il fait observer. 

  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner