Kwilu : les structures sanitaires privées non viables sommées de fermer


Les formations sanitaires privées et les officines pharmaceutiques non viables dans la province du Kwilu doivent fermer automatique.
Par ailleurs, une période de 45 jours est accordée à d'autres structures peu viables pour améliorer leurs conditions conformément aux normes recommandées. Cette mesure a été prise par le médecin inspecteur provincial de la santé (MIP) du Kwilu, Dr Alain Alingi Baliababi.
Cette décision intervient après une mission d’inspection et de contrôle depuis fin 2021 dans les structures sanitaires privées et pharmacies se trouvant dans la ville de Bandundu, de Kikwit et dans quelques territoires.

Dr Alain Alingi Baliababi explique que sa décision s' appuie sur la lettre de l'ordre des pharmaciens adressée aux autorités pour autoriser la fermeture de ces genres d'établissements jugés non viables :

‘’Dans la ville de Bandundu, pour les officines pharmaceutiques, nous avons trouvé qu’il n’y a que cinq viables sur 48, dans la ville de Kikwit, 46 sur 355. Par rapport aux formations sanitaires privées et confessionnelles, dans la ville de Bandundu, il n’y a que 7 qui répondent aux normes sur 41 et à Kikwit, 20 sur 121. Nous sommes allés mêmes jusqu’au nouveau des territoires de Gungu, Idiofa, c’est presque la même situation amère".

Il précise que les structures sanitaires non viables vont fermer automatiquement :

"On va donner une période moratoire de 45 jours pour qu’ils (pharmaciens) viennent régulariser leurs situations. Quant aux formations sanitaires, les non viables doivent fermer automatiquement. Et les moyennement viables, ça veut dire que ces structures-là, leurs salles d’op ne sont pas dans les normes et leur maternité. Nous allons fermer ces deux services en attendant qu’ils puissent améliorer les conditions’’.

En prenant cette décision, Alain Alingi s’est appuyé entre autres sur l’ordre des pharmaciens, autorise la fermeture de toutes les officines pharmaceutiques non viables.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner