Djugu : 200 déplacés tués en 9 mois par la milice CODECO (HCR)


Plus de deux cents personnes déplacées ont été tuées en l’espace de neuf mois lors de seize attaques d’hommes armés identifiés aux miliciens de la CODECO dans des sites où elles sont hébergées dans le territoire de Djugu (Ituri). Le chef du Bureau du Haut-Commissariat de Nations unies pour les refugies (HCR)/Ituri l’a indiqué mercredi 8 juin à l’issue d’un atelier de deux jours.
Cet atelier a réuni des acteurs humanitaires ainsi que des gestionnaires des sites des déplacés. L’objectif de cette formation était de renforcer les mécanismes de sécurité dans ces sites en vue de mieux assurer la coordination des urgences.

Selon le HCR/Ituri, le dernier cas est celui du site de Lodha près de Fataki, où quinze personnes déplacées, dont dix enfants, ont été lâchement abattues en avril dernier par ces inciviques. 

 « Les sites de déplacés sont victimes d’attaques d’hommes en armes, où on a eu à déplorer de nombreuses personnes qui ont été tuées. Ce qu’on fait aujourd’hui, c’est qu’on est dans un processus de plaidoyer pour une sécurisation forte de ces sites de déplacés. L’une des actions qu’on fait déjà, c’est de travailler avec le gouvernement provincial », a indiqué Dany Olay, chef de bureau du HCR.

Selon lui, un autre défi est celui de multiples besoins humanitaires qui nécessitent des interventions d’urgence.

Cependant, Dany Olay affirme que son organisation continue de plaider auprès du gouvernement et ses partenaires pour la prise en charge de ces déplacés et la sécurisation de leurs sites.

L’Ituri compte à ce jour près de 2 millions de déplacés qui sont disséminés dans 64 sites, selon les chiffres du HCR.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner