Tension RDC-Rwanda : des sanctions à l’encontre des auteurs des appels à la violence et à la xénophobie

Le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur Daniel Aselo annonce que toutes les dispositions sont prises pour contrer toute initiative allant dans le sens d’une sorte de chasse contre des communautés.

Dans son intervention le dimanche 19 juin sur la télévision nationale, le ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières Daniel Aselo Okito a précisé que des congolais doivent éviter les actes de stigmatisation et des actes qui s'apparentent à une sorte de chasse à la sorcière.

« Pour ce qui est arrivé à Kalima au Maniema, ou des gens sont tombés sur un citoyen congolais, a morphologie nilotique, l’image circule sur les réseaux sociaux. Ce sont des actes à décourager. A Kinshasa, on a encore vu un groupe des jeunes gens, circulant sur les artères de Kinshasa, à la recherche des rwandais », déplore le ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières. 

Daniel Aselo interpelle certains responsables et services à ce sujet:

« J’interpelle tous les responsables de services de renseignements, les responsables de entités politico-administratives de tout faire pour mettre la main sur ces inciviques. Il n’est pas parmi à un citoyen congolais, à un parti politique de se donner le pouvoir ce qu’ils font. Je demande à la police nationale congolaise, à l’armée, si elles tombent sur des gens qui ont cette pratique, qu’elles mettent la main sur eux. Je demande à madame le ministre de la Justice de donner des instructions aux magistrats pour que quiconque sera arrêté, soit déféré devant le juge dans une procédure de flagrance. » 

Le porte-parole du gouvernement le ministre de la Communication et Médias Patrick Muyaya a fait savoir le même dimanche que, le gouvernement à travers ses services spécialisés notamment la police est sur les traces de tous ceux qui menacent de s’en prendre aux Tutsis.

Dès qu’ils seront appréhendés, a-t-il écrit, ils subiront la rigueur de la loi. Avant de souligner, « Ne faisons pas d’amalgame et préservons la cohésion nationale » fin de citation.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner