Bukavu: carnaval et scènes de joie après l’acquittement de Vital Kamerhe

Les artères principales de la ville de Bukavu (Sud-Kivu) ont été envahies jeudi 23 juin par de nombreux sympathisants de l’Union pour la nation congolaise (UNC), parti cher à Vital Kamerhe, après l’annonce de la libération de ce dernier à la télévision nationale congolaise (RTNC). Une caravane motorisée a sillonné la ville sous la vigilance de la police. La même ambiance de grande joie a été observée dans son territoire natal de Walungu.  

  

La caravane est partie de la permanence de l’UNC à la place Mulamba de Nyawera dans la commune d’Ibanda, en passant par le Rond-point ISP, Major Vangu, Place de l’Indépendance avant de revenir au point de départ. 

Certains sympathisants ont même veillé à la permanence du parti. 

Des gens ont dansé au rythme des chants, des cris de joie. 

  

Dans les quartiers, les commentaires sont allés bon train. La plupart des habitants semblaient ne pas comprendre comment s’est fait ce virage brusque de la justice congolaise en faveur de Vital Kamerhe, condamne d’abord à vingt, puis à treize de prison pour détournement des fonds publics. D’autres en revanche ont apprécié la célérité avec laquelle le dossier Kamerhe a été traité en appel. 

  

Par ailleurs, des sources contactées à Walungu, village d’origine de Vital Kamerhe, renseignent que l’ambiance de joie a été observée là aussi bien qu’à courte durée. Ceux qui avaient les moyens ont pu sortir pour partager un verre de bière. 

  

Les mêmes sources précisent que la nouvelle d’acquittement de Kamerhe était connue d’avance, depuis au moins une semaine à Walungu-Centre. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner