Nord-Kivu : le poste frontalier d’Ishasha de plus en plus sollicité par les importateurs de la province


Le poste frontalier d’Ishasha, situé à 60 kilomètres au nord-est du chef-lieu du territoire de Rutshuru, est de plus en plus sollicité par les importateurs et exportateurs de la province. Le constat est relevé par différents cadres de base du groupement de Binza. Ces derniers estiment que cela serait consécutif, entre autres, à l’occupation, depuis plus de deux semaines, de la frontière de Bunagana par les rebelles du M23.

Situé à l’extrême nord-est du groupement de Binza, chefferie de Bwisha, la frontière d’Ishasha occupe la quatrième place en fréquentations, après la grande barrière de Goma, Kasindi et Bunagana, selon les estimations du conseiller du gouverneur du Nord-Kivu en matière des finances.

Mais depuis la fermeture de Bunagana, sur instructions du gouverneur, consécutivement à l’occupation de cette cité frontalière par la rébellion du M23, Ishasha est de plus en plus sollicité par les opérateurs économiques. Cela, selon toujours Me David Kamuha, est aussi le résultat de la praticabilité de l’axe routier Ishasha-Nyamilima-Kiwanja, en réhabilitation par l’Office des Routes, depuis plus de deux semaines.

Il faut signaler que, selon les autochtones, Ishasha, vient du mot Hunde signifiant « lieu de repos ». C’est aussi l’appellation de la rivière portant le même nom et qui est la frontière naturelle entre l’Ouganda et la RDC, dans cette partie nord du groupement des Babingi.

Le poste frontalier d'Ishasha donne donc accès au district ouest Ougandais de Kanungu. Il est situé à environ 350 mètres de la rivière Ishasha, et à 1,3 kilomètre du centre du village Ishasha, en territoire de Rutshuru.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner