Nord-Kivu : plus de 3 000 déplacés vivent difficilement à Kanyaruchinya

Environ 3 530 déplacés vivent, depuis une semaine, dans des conditions difficiles sur le site de Kanyaruchinya, dans le territoire de Nyirangongo (Nord-Kivu).

Ces personnes ont fui leurs villages à la suite des combats opposant les FARDC au rebelles M23 dans le territoire de Rutshuru.

Elles sont dans des écoles, des églises et autres lieux publics à Kanyaruchinya.

Selon le président du site de Kanyaruchinta, Théo Musukula, ces personnes n’ont pas d’eau, ni de nourritures et non plus d’installations sanitaires.

Il appelle ainsi au secours du gouvernement congolais et des humanitaires :

« Nous vivons tel que nous sommes arrivés. Pas d’eau, nous sommes dépourvus de tout. Pour manger, les déplacés passent dans des champs agricoles pour demander. Nous vivons difficilement. Nous demandons à toutes les ONG des humanitaires, surtout au PAM, HCR, NRC et autres, de nous venir en aide d’abord avec de la nourriture. Si non, nous allons mourir ici à cause de faim ».

Ces déplacés demandent au gouvernement congolais de tout faire pour mettre fin à cette guerre afin de leur permettre de rentrer dans leurs villages.

Contacté, le chef de bureau de OCHA RDC dit que la communauté humanitaire est en train de planifier l’assistance à ces déplacés.

Joseph Inganji annonce la distribution de l’assistance humanitaire dès la semaine prochaine.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner