Butembo: hausse du prix de transport, les étudiants menacent de suspendre les activités académiques

Le prix du transport interurbain a augmenté depuis une semaine dans la ville de Butembo dans le Nord-Kivu. Une course moto, principal moyen de transport en commun, est passé de à mille cinq cents francs congolais (0,75 USD), voire deux mille cinq cents francs congolais (1, 25 USD), alors qu’elle se négociait entre cinq cents et mille francs congolais (0, 25 USd, ou 0,5 USD).

Selon les motocyclistes, cette hausse du prix de la course est consécutive à celle du prix du litre de carburant.

De leur part, les pétroliers justifient la flambée de prix du litre de carburant à la pompe par la rupture de stock depuis la suspension, par la Fédération des entreprises du Congo (FEC)/Butembo-Lubero, des activités d’importation et exportation via le poste douanier de Kasindi en territoire de Beni.

A la suite de cette augmentation de prix, plusieurs personnes se résignent à se déplacer à pieds pour minimiser les dépenses.

« C’est une expérience très difficile pour nous, je n’avais jamais fait les pieds avant jusqu’à ce que le prix augmente. Maman me dit : désormais tu vas [à l’école] à pieds. Le taximan peut te dire 5 000 Francs (2,5 USD), un autre va te dire 2000 (1 USD), un autre 3000 francs…Ça dépend d’un taximan à un autre », relate Gabriella Kabuyaya.

Les étudiants de Butembo indiquent que cette situation impacte négativement la vie estudiantine.

Dans une déclaration rendue publique mercredi dernier, ils menacent de suspendre les activités académiques dans toutes les institutions de Butembo-Lubero si aucune solution n’est trouvée.

« L’étudiant de Furu, Mutsanga, Quatre kilomètres, etc. qui veut se rendre à l’auditoire, quand il cherche à prendre la moto ça devient difficile vu que le taximan devient trop cher, le prix que tu payais 1 000francs, ça devient 7 000 Francs (3,5 USD), 5 000 francs… Nous sommes en période d’examens et la situation devient compliquée et même nous sommes en train de perdre des examens. Quand on affiche l’examen à 7h00, tu arrives à 9h00 et tu rates tout », a fait savoir Fabrice Muvunga, président de la Représentation des Etudiants du Congo (REC) Butembo.

Plusieurs particuliers jugent mieux de laisser leurs engins roulant à la maison faute de carburant.

Il y a quelques semaines, le prix du billet de voyage en taxi-voiture de Butembo à Beni est passé de 5 à 10 dollars depuis l’instabilité du prix du carburant dans la région.

Le 7 juillet dernier, le ministre de l’Economie a fixé le litre d’essence à 3 100 francs dans la zone Est. Aujourd’hui, il se vend à 5 000 Francs ou plus à la pompe.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner