Le gouverneur du Nord-Kivu appelle les manifestants de Goma « à s’adresser au gouvernement congolais »

« La population est appelée à s’adresser au gouvernement congolais et non pas s’attaquer à la MONUSCO », a déclaré ce lundi 25 juillet matin le gouverneur de la province du Nord-Kivu, lieutenant général Constat Ndima Kongba, à son arrivée à Beni. Il réagissait ainsi à la suite des manifestations à Goma visant les installations de la MONUSCO.

 

Le lieutenant général Constat Ndima estime que la solution à cette crise sécuritaire, qui secoue l’Est de la RDC, sera trouvée par le gouvernement :

« La MONUSCO était venue sous la demande de notre gouvernement. La population s’adressera toujours à notre gouvernement, qui doit prendre des mesures qui s’imposent ».

Des sanctions

Il dit reconnaitre que ses administrés sont en train de souffrir dans leurs chairs (…) et moralement aussi. Cela est dû peut-être à la déclaration que nous venons de suivre par le porte-parole de la MONUSCO. Ce qui a mis un peu la poudre sur le feu. »

Le gouverneur du Nord-Kivu assure gérer la situation à partir de Beni, espérant que la solution à cette crise sera toujours trouvée. 

Auparavant, le gouvernement congolais a condamné fermement toute forme d’attaque contre le personnel et les installations des Nations unies.

« Le gouvernement suit de près la situation à Goma consécutive à l’appel à manifester contre la MONUSCO. Il condamne fermement toute forme d’attaque contre le personnel et les installations des Nations unies. Les responsables seront poursuivis et sévèrement sanctionnés », a affirmé le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya. 

Plusieurs blessés

Les activités socioéconomiques ont été paralysées presque toute la journée de ce lundi à Goma, à la suite des manifestations populaires contre la MONUSCO. Alors que plusieurs artères de la ville ont été barricadées par des jeunes manifestants, plusieurs bases et sites de la MONUSCO ont été pris pour cible.

Malgré les efforts de la sécurité de la MONUSCO à empêcher le pire, certains manifestants ont réussi à lancer des pierres et des flambeaux, à incendier des pneus, vandaliser et piller des locaux de la MONUSCO 

Il s’agit notamment de sites de la Régional, RVA, de la base de Nyamilima, à Rutshuru, et celle de Munigi, dans le territoire de Nyiragongo, sans oublier l’entrepôt ASHI des vivres des casques bleus situé à la RVA

Jusque tard cet après-midi, les manifestants, amassés autour de Lava Site de la MONUSCO au centre-ville, lançaient encore des projectiles sur les installations de la mission onusienne.  Ils n’ont pas réussi à y pénétrer grâce aux mesures de protection et de dissuasion prises par les unités spécialisées des casques bleus.

Plusieurs sources parlent de plusieurs blessés, parmi les manifestants, ainsi que de nombreux dégâts matériels causés sur les installations de la MONUSCO.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner