Nord-Kivu : plus de 190.000 personnes forcées à quitter leurs villages vers les territoires de Rutshuru et Nyiragongo

Depuis le mois de mars 2022, plus de 190.000 personnes, dont la moitié sont des enfants, ont été forcées à quitter leurs villages vers les territoires de Rutshuru et Nyiragongo (Nord-Kivu), rapporte un communiqué de l’UNICEF publié ce samedi 30 juillet.

Trois mois après le début de la crise dans le territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu, rappelle le communiqué, les besoins humanitaires continuent d’augmenter. À la suite de multiples vagues de déplacement et au manque de possibilité de retour, les enfants sont extrêmement vulnérables et ont un besoin urgent d’assistance.

Le Représentant de l’UNICEF en République Démocratique du Congo, Grant Leaity, s’est rendu dans le territoire de Rutshuru, précisément dans les localités de Rutshuru et Kalengera où il a rencontré la communauté des déplacés.

Les familles déplacées et les familles d’accueil ont un besoin urgent de nourriture, d’articles ménagers ainsi que d'assistance en matière de santé et d’eau, hygiène et assainissement.

« Des milliers d’enfants sont en danger et ont un accès très limité aux services sociaux de base nécessaires à leur survie dans cette crise qui risque de se poursuivre car les familles hésitent à retourner dans leurs villages », a déclaré Grant Leaity suite à sa mission à Rutshuru.

Il ajoute : « L’UNICEF a accentué ses activités pour renforcer sa réponse en faveur des familles déplacées, des populations hôtes et des habitants qui vivent à côté de la zone d’affrontement. Néanmoins, d’une manière générale, compte tenu de l’amplitude de cette crise, l’assistance humanitaire tarde à arriver alors que les besoins continuent d’augmenter de façon alarmante. Faute d’assistance, certains déplacés sont obligés de rentrer dans leurs villages d’origine situés dans les zones très instables entre les positions des belligérants. Il est impératif de réagir maintenant afin de prévenir une augmentation importante des cas d’enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère ».

Selon le communiqué, l'UNICEF et ses partenaires fournissent une assistance dans les domaines de la protection de l'enfance, la nutrition, la vaccination, l’eau, hygiène et assainissement, la réponse au choléra, l’approvisionnement en articles ménagers essentiels (AME) ainsi que dans l'éducation.

L’insécurité et l’accès restent un défi majeur pour les acteurs humanitaires dans la province du Nord-Kivu ainsi que les faibles ressources allouées pour la mise à l’échelle de la réponse.

L’UNICEF invite tous les partenaires à se joindre à la réponse à Rutshuru pour que les populations affectées puissent retrouver l’accès aux services de base et les donateurs à fournir urgemment des fonds pour les programmes d’aide humanitaire.

L’UNICEF appelle les parties au conflit à protéger les enfants en tout temps et à faciliter l'accès aux services sociaux nécessaires à leur survie et leur bien-être.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner