Nord Kivu : plaidoyer pour la ratification du traité d’Oslo, interdisant les armes à sous-munitions

L’ONG Compagnie congolaise pour interdire les mines (C.C.I.M) a demandé, mardi 16 aout, au gouvernement de ratifier le traité d’Oslo, interdisant l’utilisation des armes à sous-munitions.

Cette organisation citoyenne a formulé cette requête lors du 12è anniversaire de l’entrée en vigueur du traité d’Oslo, célébré le 1er août de chaque année.

La CCIM veut que la RDC s’inscrive dans la lutte contre les armes à sous munitions qui tuent sans discrimination et violent les principes du droit international humanitaire.

« Des armes à sous-minutions ont été interdites pour une raison. Ces armes ont les effets sur de vastes zones et tuent sans discrimination. Elles violent les principes du droit international humanitaire car elles ne font pas de distinction entre civils et combattants…La plus grande préoccupation de ce processus en RDC face à l’humanité reste la question liée à la ratification de cette traite qui tarde encore… », a déclaré la chargée de plaidoyer et assistance aux victimes à l’ONG CCIM Elysée Kibiribiri.

Toutefois, cette structure reconnait des avancées en RDC en cette matière du fait que le pays, signataire de ce traité depuis 2009, aurait déjà adopté des projets de lois interdisant les armes.

Ces textes attendent, depuis 2013, d’être promulguées par le chef de l’Etat. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner