Maï-Ndombe : 15 morts dans des accrochages entre Teke et Yaka à Masiakwa

 

 

Quinze personnes dont un chef coutumier et sa femme ont trouvé la mort, vendredi 19 aout, au cours des combats entre les peuples Teke et Yaka au village Masiakwa, dans le territoire de Kwamouth (Mai-Ndombe).

La société civile de ce territoire dit avoir noté plusieurs cas de blessés dans ces accrochages.

Le vice-président de cette structure citoyenne, Martin Suta a déploré l’inaction du gouvernement :

« Le bilan est très grave. Quinze morts. C’est comme si Kwamouth n’est pas dans la province de Maï-Ndombe. Ailleurs, le gouvernement trouve rapidement des solutions. La situation a Kwamouth perdure. Pendant qu’il n’intervient pas, la situation se dégrade sur le terrain ».  

Hormis les morts, plusieurs dégâts matériels ont été enregistrés dans ces nouveaux combats ethniques.

Les Boutiques, les pharmacies ainsi que les maisons d’habitations ont été pillées et plusieurs autres maisons incendiées, a révélé la société civile locale.

Plusieurs personnes se sont déplacées à la suite de ces incidents et vivent dans des conditions humanitaires très précaires dans leurs milieux de refuge.  

Le secrétaire du groupement Bateke Sud, Patrick Ekumba confirme cette information.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner