Conflit Teke-Yaka: le trafic sur la route Bandundu-Kinshasa suspendu

Le gouvernement provincial du Kwilu suspend tous les voyages par bus ou autres engins sur la route Bandundu-Kinshasa. Cette décision a été prise mercredi 31 août à cause de l’insécurité liée au conflit entre les peuples Teke et Yaka. La veille, cinq personnes ont été tuées sur ce tronçon.  

Des sources concordantes renseignent que des individus armés ont érigé des barrières sur cette route et procèdent à un contrôle systématique des pièces d’identité des passants à la recherche de personnes de tributs Yaka ou Mbala afin de les tuer. 

Le vice-gouverneur du Kwilu, Félicien Kiway, témoigne :  

« La situation est préoccupante. Ces inciviques sont munis des flèches, des armes à feu, des machettes. Ils sont en train de barricader la route. Tout passager sur moto, sur (voiture 4x4), sur bus, ils sont en train de les interpeller, leur demanderla carte. Dès lors que vous êtes Mungongo, Mumbala, Muyaka, Muwungani, donc on peut vous achever ». 

Selon lui, la population de la ville de Bandundu qui fait le trafic sur ce tronçon est affectée. L'exécutif provincial a donc  demandé aux sociétés de transport de suspendre leurs activités et « d’attendre ».

« Nous avons envoyé un message au ministre de l’Intérieur qui peut nous rassembler, le gouvernement du Mai-Ndombe, du Kwilu, du Kwango et de Kinshasa pour qu’on trouve des mesures sécuritaires. Nous interpellons aussi nos commerçants de la ville de Bandundu que l’avion ou la voie fluviale peut être momentanément pratiquée en attendant, au lieu d’exposer leurs vies humaines comme ça devant ces inciviques », a ajouté Félicien Kiway.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner