Kindu : rupture de stock de carburant, presque toutes les stations-services fermées

La ville de Kindu(Maniema) fait face à une rupture de stock de carburant depuis lundi 19 septembre. Une seule station-service fonctionnait ce mardi 19 septembre. Le prix à la pompe est de 5 500 francs congolais et 10 000 francs congolais chez les revendeurs appelés communément ‘’Kadhafi’’.

Lundi soir, le litre se vendait à 4 800 franc congolais à la pompe, le mardi matin avec la fermeture de la majorité de stations-services, il est passé à 5 500 franc congolais chez SONAHYDROC, la seule station-service qui vendait dans toute la ville. Du coup, chez les Kadhafi il est passé à dix mille franc alors que la veille il se négociait entre six et sept mille francs congolais,

Cette situation a perturbé le transport en commun dans la ville. Certains taximen moto n’ont pas pu travailler alors que d’autres se sont résolus à augmenter  le prix de la course.

« On n’arrive plus à comprendre. Hier (lundi). On a acheté un litre à 4800 francs à la pompe. Mais aujourd'hui un litre de carburant coûte 10.500 francs ça nous étonne beaucoup. Maintenant, une course, nous allons transporter une personne pour combien ? Nous voulons que le carburant soit dans un prix abaissé », s’est plaint un taximan moto.

Le prix du transport à moto se négocie ce mardi entre 1.000 à 1.500 francs.

« Nous sommes en train de gaspiller nôtre argent. Nous voulons demander les courses pour 1000 francs soit 1500 francs, mais nos clients ne veulent pas. Ils veulent toujours payer 500 francs congolais comme d’habitude », a poursuivi ce motard.

Plusieurs personnes ne savent pas se déplacer pour vaquer à leurs occupations habituelles. 

Le président de la corporation des pétroliers de Kindu, Babou Nazareth parle de la rupture des stocks dans toute la ville. 

Après leur rencontre avec le gouverneur intérimaire, les pétroliers espèrent  que cette autorité va s’impliquer dans la recherche d’une solution.

« Nous n'avons plus des stocks. Chez moi, c'est depuis hier lundi que toutes mes stations ont fermé. Chez les autres collègues aussi ils n'ont pas des carburants. Nous avons été invités hier et il y a des pistes de solutions que nous avons proposés aux autorités », a indiqué Le président de la corporation des pétroliers de Kindu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner