Butembo : la police présente des bandits et un Maï-Maï arrêtés

Trois présumés bandits et un milicien Maï-Maï avec son arme ont été présentés au public, lundi 3 octobre à Butembo, par le commandant urbain de la Police nationale congolaise (PNC). Ce dernier affirme que ce milicien figure parmi les membres du groupe armé qui avait attaqué la base de la MONUSCO le 26 juillet dernier.  

Le commandant urbain de la PNC/Butembo, commissaire supérieur principal Polo Ngoma, explique les circonstances de l’arrestation de ce milicien : 

« Il y a trois voleurs à mains armées et un milicien Maï-Maï, Kambale Bitunda Jeannot. Lors de l’attaque de la base de la MONUSCO le 26 juillet dernier, ce monsieur était aperçu dans le groupe muni d’une lance. Curieusement, on l’a surpris en train de sensibiliser et scarifier les jeunes sur l'avenue Ngulo. Quand on l’a arrêté, on a même trouvé une arme AK47 plus cartouches et des gris-gris ».  

Selon lui, le concerné a reconnu lui-même qu’il scarifiait des  jeunes gens.  

« Il vient ainsi pour sensibiliser les jeunes à intégrer des groupes Maï-Maï, dans le but de trouver la quiétude de la ville. Alors que l’armée est en train de recruter des jeunes gens pour intégrer les forces loyalistes, mais lui, il veut gonfler le nombre des Maï-Maï», poursuit-il.  

Les autorités ont besoin des jeunes pour défendre leur nation et non intégrer des groupes négatifs dans le but de troubler la quiétude de Butembo, a insisté l’officier de police. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner