Bukavu : les malvoyants plaident pour l’assistance dans l’apprentissage des métiers pour leur autonomisation


Les personnes aveugles et malvoyantes demandent au gouvernement de les assister dans l’apprentissage des métiers pour leur autonomisation et la scolarisation des enfants vivant avec cette forme d’handicap.

Elles exigent aussi plus de considération sociale pour leur réinsertion communautaire.  

Les femmes aveugles de Bukavu se sont exprimées à Radio Okapi ce mardi 4 octobre, à l’occasion de la journée des malvoyants. 

« Nous vivons de la mendicité, parce que le gouvernement congolais ne pense aux malvoyants et les handicapés physiques. C’est pourquoi nous, les femmes aveugles, nous vivons difficilement, nous manquons même à manger. Ainsi nous demandons la formation en métiers comme l’apprentissage de tissage de corbeilles, de paniers, la formation en écriture braille surtout pour les enfants. Il faut que les enfants malvoyants puissent aller à l’école et jouissent de l’intégration », a indiqué la coordinatrice provinciale de l’Association des femmes aveugles du Sud-Kivu, Bita Byangoyi. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner