Kinshasa : transformer des déchets pour construire des routes secondaires et désenclaver la commune de Kisenso

La responsable de l’Entreprise des plastiques recyclés, Patience Mazambi Kimwanga a proposé ce lundi 10 octobre la transformation des déchets collectés dans la commune de Kisenso pour construire des routes et désenclaver la commune.  

Elle a fait cette proposition lors de l’atelier organisé par le cadre de concertation nationale de la société civile dans la commune de Kisenso, pour commémorer ce lundi 10 octobre la journée mondiale de l’habitat et de l’architecture.

« Nous conseillerons à Kisenso de prendre leurs déchets et de les transformer dans les caniveaux, ainsi que des routes secondaires pour désenclaver la commune de Kinsenso. L’avantage c’est d’abord la durée de vie des ouvrages, mais aussi par rapport au coût »,  a recommandé Patience Mazambi.   

Claudien Mulimilwa, responsable du groupe thématique infrastructures de la société civile de Kinshasa, estime que pour contribuer à désenclaver cette municipalité, il faut la promotion de l’entreprenariat.

Un atelier de réflexion de deux jours se tient pour ce faire au sein de l’Institut technique industriel Kitomesa en vue de proposer les pistes de développement de la commune de Kinsenso. 

Le bourgmestre de la commune de Kinsenso, Jacques Bile évoque les défis à relever par sa municipalité : 

« Parmi ces défis majeurs à relever, il y a l’enclavement, les érosions, l’insécurité grandissante, l’insalubrité, l’accès aux services sociaux de base, il y a également le problème de logements décents, la déperdition scolaire, le chômage, l’oisiveté, et tant des maux qui rongent notre commune ». 

Selon son bourgmestre, la commune de Kinsenso compte dix-sept quartiers, avec une population avoisinant 480 000 habitants et une superficie de 7,6 Kilomètres carrés. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner