L’agression de la RDC par le Rwanda a été condamnée à la Francophonie, selon Sama Lukonde

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, représentant personnel du président Félix Tshisekedi au Sommet de la Francophonie, exprime sa satisfaction du fait que la voix de la RDC, qui subit une agression de la part du Rwanda sous-couvert des rebelles du M23, ait été entendue à ces assises. D’après lui, cette agression a été clairement condamnée dans les résolutions prises au cours de ces assises, qui se sont clôturées dimanche 20 novembre à Djerba (Tunisie).

 « A côté de cette question sécuritaire, nous avons voulu que les résolutions soient prises et nous remercions ici la Francophonie parce que nous avons pu voir dans les résolutions qui ont été prises, cette condamnation des violences qui sont faites au Congo, ce soutien humanitaire qui doit être apporté, mais surtout au-delà de cette question, la condamnation de tout soutien aux groupes armés et forces négatives qui sévissent en RDC », a indiqué Sama Lukonde.

La participation de la RDC aux assises du XVIIème sommet de la francophonie, souligne-t-il, était une occasion de réaffirmer la position offensive diplomatique de la RDC impulsée par son président Félix Tshisekedi et aussi rappeler la position de la RDC comme grand pays francophone du point de vue démographie.

« Nous espérons qu'avec toutes ces actions, il y aura une convergence pour que finalement nous puissions avoir la paix. Surtout d'abord, parce que nous nous approchons d'une année électorale », a poursuivi le Premier ministre.

Sama Lukonde affirme attendre voir une solidarité impliquant tout le monde afin d'avoir la résolution de cette question sécuritaire et un appui des processus de paix de Nairobi et de Luanda.

Le sommet de la Francophonie s'est achevé dimanche en Tunisie avec l'objectif affiché de peser plus dans le règlement de crises, notamment en Afrique. Interrogée lors de sa conférence de presse sur les tensions entre la RDC et le Rwanda notamment, Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’OIF, a déclaré : "Toutes les zones de conflit ont été sujettes à de longs débats". 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner