Nord-Kivu : le calme rétabli ce lundi à Kitshanga après une grosse panique le dimanche

Les activités socioéconomiques ont repris timidement ce lundi 28 novembre après des tirs dimanche 27 novembre dans la cité de Kitshanga, à cheval entre la chefferie des Bashali, territoire de Masisi et celle de Bwito, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

En effet, dimanche soir, certains soldats des Forces des armées de la RDC (FARDC) ont tiré des coups de feu dans la cité sans raison valable, occasionnant une débandade des civils qui croyaient à une attaque des rebelles du M23, ont indiqué les sources administratives et celles de la société civile locales.  

Quelques habitants ont même fui la cité, affirment ces sources.  

Malgré cette accalmie ce lundi 28 novembre, les habitants de Kitshanga vivent dans une psychose après des affrontements qui ont opposé la nuit de vendredi 25 au samedi 26 novembre, les FARDC aux rebelles du M23 et aux miliciens Nyatura notamment autour de la colline Sun-city et le village Chumba. Cette localité est située dans le groupement de Bishusha, dans la chefferie de Bwito, à une douzaine de kilomètres de Kitshanga.

La présence des rebelles du M23 dans le village Bwiza, ancien bastion de l’ancien mouvement rebelle, le Congrès national pour la défense du peuple(CNDP) de Laurent Nkunda menace, à la fois Kitshanga et Burungu dans la chefferie des Bashali. 

Pendant ce temps, une accalmie s’observe ce lundi notamment sur les différentes lignes de front dans le territoire de Rutshuru.

Toutefois plusieurs sources indiquent que des combats ponctuels opposent tantôt les rebelles du M23 aux miliciens locaux, tantôt  aux FARDC.

Le théâtre des hostilités se situe dans le groupement de Bishusha, chefferie de Bwito.

D’autres tirs ont été entendus dans le groupement de Kisigari, chefferie de Bwisha. 

Des affrontements ont aussi opposé dimanche dans la soirée les rebelles du M23 aux présumés FDLR dans le village Biruma, groupement de Kisigari, dans le Rutshuru.

Par ailleurs, les combats n’ont pas eu lieu depuis plus d’une semaine sur le front de Kibumba.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner