La confusion persiste à l’assemblée provinciale de l’Equateur


Siège de l'assemblée provinciale de l'Equateur où règne la confusion

Paul Edmond Mondombo, président de l’assemblée provinciale de l’Equateur estime que l’élection jeudi dernier d’un nouveau bureau de cette institution est nulle et de nul effet parce que non conforme aux textes légaux et règlements. Aussitôt a-t-il fait cette déclaration samedi au cours d’un point de presse, les députés provinciaux initiateurs de cette élection ont cassé les portes de son bureau et de celui du vice-président de l’assemblée provinciale qu’ils ont occupés.

La confusion persiste donc au sein de l’institution délibérante de la province de l’Equateur.

Samedi au cours d’un point de presse, Edmond Mondombo, président de l’assemblée provinciale a déploré et condamné le comportement qu’affichent les députés provinciaux dit acquis au changement qui avaient cassé les portes du siège de l’institution jeudi dernier et procédé à la mise en place d’un nouveau bureau.

Pour le burerau de l’assemblée, ces actes ayant été commis en violation flagrante des textes légaux et réglementaires, sont illégaux, et nous ne les prenons pas en considération. Nous voulons saisir le procureur général, qui est le garant de la loi ici, pour que justice soit faite dans ce cas précis“, a-t-il fait savoir.

Edmond Mondombo a souligné à cet effet que conformément aux dispositions légales, c’est le président de l’assemblée provinciale seul qui convoque et préside les plénières.

Par ailleurs, le président de l’assemblée provinciale de l’Equateur dénonce la complicité des services de l’Etat de la province dans cette affaire.

Tout ce qui s’est passé ici, ce coup d’Etat, les portes cassées, l’organisation des élections, tout a été fait devant toutes les forces de la province : la police, l’ANR, la DGM et le gouvernement provincial, parce que nous avons vu la présence dans la salle du ministre Mwamba… “, a-t-il accusé.
Juste après cette déclaration, et en l’absence du président de l’assemblée provinciale de l’Equateur, selon les sources, les députés dit acquis au changement qui attendaient en fait, selon eux, une séance de remise et reprise entre le bureau Mondombo et celui qu’ils avaient mis en place jeudi dernier, ont une fois encore cassé les portes des bureaux du président et de son vice-président qu’ils ont occupés par la suite.
Pour rappel, 59 députés de l’assemblée provinciale de l’Equateur  sur les 103 que compte cette institution ont procédé à l’élection d’un nouveau bureau après avoir cassé les portes de la salle de réunion pour y accéder.

Tout est allé très vite : appel nominal, constitution d’un bureau de vote dirigé par le député Léon Bruno Likoku secondé par les présidents des groupes parlementaires, enregistrement des candidatures, brefs mots des candidats et vote.
A l’issue de ce processus, le député Kiliyo a été élu comme nouveau président et Richard Mboyo Iluta comme vice-président.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (103)
RDC (101)
Elections (87)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (37)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (17)
Opposition (17)