RDC: financement opaque de 4100 logements sociaux, la Licoco réclame une enquête et des sanctions

La  Ligue  congolaise  de  lutte  contre  la  corruption, Licoco, a dressé un tableau sombre du financement de 4100 logements sociaux. Selon cette ONG,  504 maisons devaient être construites lors de la 1ère phase. Elle demande au gouvernement de diligenter une enquête afin de traduire en justice les sociétés qui ne se sont pas exécutées.

Le groupe LBB donne de la voix. Ce groupe congolais a gagné le marché de construction de 50 maisons à Tshimbombo, à 5 kilomètres de Mbuji Mayi.

Selon l’entrepreneur du groupe, LBB a été bloqué en 2005 et pendant trois ans par le ministre du Budget.

Pendant ces trois années, les fluctuations monétaires sont intervenues. Selon lui, la délocalisation du site de Tshimbombo à Tshipuka n’a pas non plus facilité la réalisation du projet.

Martin Lumingu, entrepreneur de LBB,  s’explique :

Nous avons eu le marché en 2005. Nous avons été payé seulement qu’à la fin 2007. Logiquement en 2007, avec le taux de la Banque, l’Etat devrait nous donner à peu près 800 000 dollars. On nous pays en Franc congolais, l’équivalent de 200 000 dollars. Avec certains frais, nous sommes restés avec 180 000 dollars.  Et un mois après, en février 2008, nous sommes descendus sur le chantier. Le marché avait été conclu pour 18 000 dollars par maison. Il s’est trouvé qu’en 2007, cette maison qui coûtait 18 000 dollars a coûté 61 000 dollars, prouvés par le responsable de l’Urbanisme qui est chargé du contrôle des travaux sur le site. Les fluctuations ont été tellement importantes qu’avec le coût de 61 000 dollars nous ne pouvions prévoir que trois maisons.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner