Kasaï oriental: la police sanctionne les accouchements à domicile

La société civile affirme que les forces de l’ordre font payer une amende de plus de 40.000 Francs congolais à tout mari dont la femme accoucherait en dehors d’un centre de santé.

Les accusations proviennent principalement de Tshita, à mi-chemin entre Mweneditu et le chef-lieu de Mulundu, à 60 kilomètres de Luputa. Le centre de santé le plus proche est à Tshibonzoy, à 10 kilomètres. Il s’agit d’une distance trop importante pour les femmes sur le point d’accoucher. La majorité d’entre elles donne donc la vie à domicile.

L’administrateur de territoire de Lwilu dit ne pas être au courant de la situation. Radio Okapi n’a pas pu joindre les responsables de la police concernés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner