CPI: nouveau report du procès Bemba


Le sénateur Jean-Pierre Bemba à la Haye

L’ouverture du procès Jean-Pierre Bemba à la Cour pénale internationale n’aura pas lieu le 14 juillet prochain comme initialement prévu. La chambre de première instance III de cette juridiction a décidé de reporter de nouveau le rendez-vous. La décision a été prise mercredi 7 juillet pour permettre à la chambre d’appel de se prononcer sur l’exception d’irrecevabilité soulevée par la défense du sénateur congolais.

La décision a été prise dans l’intérêt de la justice, estime la Chambre de première instance.

Selon le chargé de communication de la CPI en RDC, les juges de la chambre de première instance considèrent qu’il serait inapproprié de commencer le procès alors qu’il existe devant la chambre la question de savoir si les procédures devaient être suspendues ou pas.

En effet, le 24 juin, les juges de la chambre de première instance avaient rejeté les exceptions d’irrecevabilité et d’abus de procédure soulevées par la défense de Jean-Pierre Bemba.

Les avocats de M. Bemba avaient à leur tour interjeté appel contre cette décision des juges.

« Il va se tenir le 20 août 2010 une conférence de mise en état, au cours de laquelle les propositions de chaque partie sur la détermination d’une nouvelle date d’ouverture du procès seront données», a affirmé mercredi 7 juillet le chargé de communication de la CPI en RDC.

«Une justice orientée et manipulée»

Dans le camp de l’Union pour la nation, plateforme politique de Jean-Pierre Bemba, on se dit révolté. Le député Clément Kanku, coordonateur de cette structure condamne cet énième report du procès Bemba à la CPI et dénonce «une justice orientée et manipulée.»

Le député Kanku invite ainsi la Cour pénale internationale « à rendre réellement justice, au lieu de servir d’instrument de règlement de compte.»

Il a déclaré:

«Ça fait deux ans aujourd’hui qu’il n’y a rien de concret dans ce qui est dit dans ce procès. Nous avons assisté aux séances publiques et nous pouvons vous rassurer que, pour nous c’est la honte de cette juridiction internationale qui a autant des moyens, mais quand il faut produire des preuves, elle fait la fine bouche. Nous sommes tout à fait déçus, mais nous ne perdons pas espoir.»

Clément Kanku reste convaincu que Jean-Pierre Bemba sera vite libéré pour revenir au Congo avant les élections de 2011.

Détenu à la Haye depuis mai 2008, Jean-Pierre Bemba est poursuivi pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité que ses troupes auraient commis entre octobre 2002 et mars 2003 en République centrafricaine.

A l’époque, Jean-Pierre Bemba dirigeait la rébellion du Mouvement de libération du Congo.

Ses troupes s’étaient rendues en Centrafrique pour venir à la rescousse du président Ange-Félix Pattassé menacé par la rébellion dirigé par l’actuel président centrafricain François Bozizé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner