Masisi: un député national accuse les autorités locales d'indifférence face à l’insécurité


Territoire de Masisi au Nord Kivu

Plusieurs  cas de tueries, d’enlèvements ainsi que des disparitions continuent d’être enregistrés dans le territoire de Masisi, selon le député national Ayobangira Samvura qui dénonce l’indifférence des autorités locales face à la résurgence de l’insécurité dans cette juridiction.

Le député Ayobangira revient d’une tournée dans le territoire de Masisi, précisément de Kirolirwe, à plus de 80 kilomètres à l’ouest de Goma.

D’après ce parlementaire, malgré la fin de l’administration parallèle dans ce territoire, les autorités administratives locales ne s’approchent toujours pas de leurs administrés qui font face à plusieurs cas d’insécurité.

Il a exprimé sa déception à Radio Okapi :

«Il y a le chef de poste, il y a l’administrateur du territoire, il y a le ministre [provincial] de l’Intérieur. Il faut que ces gens là puissent rencontrer la population. Une personne disparaît, l’administrateur ne s’y rend pas. L’administrateur de Masisi ne peut pas seulement faire l’axe Sake-Minova, ou l’axe Sake-Masisi pour dire qu’il est administrateur. Il doit se rendre sur terrain. A partir du moment où on a nommé l’administrateur assistant issu du CNDP, à mon avis, l’administration parallèle est terminée. Je me demande pourquoi les autorités de l’Etat ne veulent pas imposer l’autorité de l’Etat au niveau de tout Masisi.»

De son côté, l’administrateur du territoire de Masisi, Mme Marie Mwavita Bangwene, indique que l’administration parallèle existe encore au niveau de la Police nationale congolaise où l’intégration n’est pas encore effective.

Ce qui l’empêche de circuler librement. Elle dit toutefois que des efforts sont entrepris avec le gouvernement provincial pour remettre l’autorité de l’Etat sur l’ensemble de ce territoire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner