Arusha: une dizaine de journalistes africains à l’école de la justice pénale internationale

Une dizaine de journalistes venus de la RDC, de Centrafrique, du Rwanda et de la Tanzanie viennent de suivre une formation spécialisée de près d’une semaine sur la justice pénale internationale. Elle a eu pour thème « Comprendre et s’approprier une information spécialisée sur la justice pénale internationale : focus sur le TPIR et la CPI »

Organisée par la Fondation Hirondelle à Arusha, ce séminaire s’est clôturé mercredi 8 décembre dans les locaux du Tribunal pénal international pour le Rwanda.

De la théorie à la pratique, les journalistes ont évalué la fiabilité des sources croisées relatives à la justice internationale. Ils ont discuté du contexte historique et juridique des informations rapportées dans ces sources partant des procès en cours à la Cour pénale internationale (CPI) et au Tribunal pénal international pour le Rwanda, TPIR.

Lundi 6 décembre, les séminaristes ont couvert une audience de la première instance au TPIR. A l’issue de cette audience, un ancien officier de l’armée rwandaise reconnu coupable de génocide a été condamné à la prison à vie.

Les journalistes ont aussi visité le quartier pénitentiaire des Nations unies, à une quinzaine de kilomètres d’Arusha.
Sur place, ils ont constaté que sur quatre vingt dix responsables présumés génocidaires rwandais de 1994 listés par le TPIR, dix sont en fuite, quatre vingt ont été arrêtés et trente six condamnés y sont actuellement en détention préventive.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner