Equateur : 114 cas de Monkey pox dont 5 décès signalés à Bikoro

La maladie de Monkey pox appelée aussi la variole des singes sévit au nord et au sud de la province de l’Equateur. Au moins trois zones de santé sont touchées. Dans la zone de santé de Bikoro par exemple, cent quatorze personnes ont contracté cette maladie et cinq en sont mortes.

Selon le rapport l’antenne provinciale de l’OMS /Equateur, la zone de santé de Bikoro bat le record avec 114 cas.

La plupart de ces cas sont enregistrés dans l’aire de santé de Mooto, à environ 82 kilomètres de Mbandaka.

Il y a deux semaines, les autorités médicales suspectaient la présence d’une maladie similaire dans la zone de santé de Gbadolite.

Selon le médecin chef d’antenne OMS/Equateur, Louis Pia, les analyses de laboratoire sur les prélèvements des échantillons des malades envoyés à l’INRB (Institut national de recherche biomédicale) de Kinshasa, ont confirmé qu’il s’agit du Monkey pox.

La maladie est signalée également dans la zone de santé de Boende. La même confirmation a été faite sur les échantillons prélevés sur des malades. On ignore encore le nombre de personnes contaminées.

Face à cette épidémie, le médecin conseille l’observation des règles d’hygiène. Il demande également aux paysans des zones de santé touchées de ne pas ramasser les animaux morts dans la forêt, notamment les singes, les écureuils et les pangolins qui transmettent la maladie à l’homme.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner