Un groupe d’artistes demande la fermeture de la maison Schengen

Un sit-in à Kinshasa pour la fermeture de maison Schengen.Un sit-in à Kinshasa pour la fermeture de maison Schengen.

Un sit-in à Kinshasa pour la fermeture de maison Schengen.

La maison Schengen est un service consulaire basé à Kinshasa qui reçoit les dossiers de demandeurs de visa et les transmets aux ambassades européennes concernées. Dans un mémo adressé à Alexis Thambwe Mwamba, ministre congolais des Affaires étrangères, un groupe d’artistes, de chroniqueurs de musique, et de pasteurs congolais se plaignent du traitement de leurs dossiers qu’ils estiment subjectifs et demandent la fermeture de la maison Schengen.  

La protestation est partie lorsque les visas Schengen ont été refusés en décembre 2010 aux musiciens de Fally Ipupa et Ferré Gola.

Ces artistes ont été obligés d’annuler les productions musicales qu’ils avaient prévues pour les fêtes de fin d’année.

Fally Ipupa, par exemple devait se produire au Zénith de Paris pour le réveillon de la Saint-sylvestre. Le visa lui a été accordé, mais pas à ses musiciens.

Selon Yves Abdallah Makanga, chroniqueur de musique et porte-parole du collectif de signataires, le ministre Thambwe Muamba préconise la tenue d’un séminaire pour sensibiliser les artistes et leur expliquer le fonctionnement de la maison Schengen.

Les échanges devront porter notamment sur l’importance du respect de la durée de séjour lorsqu’un visa Schengen est accordé à un demandeur et la problématique des frais de traitement de dossiers qui ne sont pas remboursables.

Les artistes estiment injuste l’exigence qu’impose la maison Schengen aux demandeurs de présenter une assurance maladie avant l’octroi du visa.

Lorsque le visa n’est pas accordé, les assureurs ne remboursent pas.

Et les artistes se considèrent comme perdants dans ce cas là.

La maison Schengen reste souveraine

Le porte-parole du ministre des Affaires étrangères explique que le problème surgit du fait que certains Congolais qui obtiennent des visas de court séjour dans l’espace Schengen ne reviennent pas au pays préférant vivre en Europe dans la clandestinité.

« Aux Affaires étrangères, nous gérons de tas de plaintes adressées par différentes ambassades [européennes],» affirme Patrick Mutombo.

Selon lui, le séminaire prévu par son ministère va être une occasion d’établir les responsabilités sur les griefs portés contre la maison Schengen.

« Mais le service consulaire de la maison Schengen reste souverain dans l’octroi de visas, nous ne pouvons pas la fermer,» indique-t-il.

Dans l’hypothèse où un mauvais traitement contre les demandeurs congolais de visa vient à être établi, la partie congolaise se réserve le droit d’exercer la réciprocité, a déclaré Patrick Mutombo.

Précisions du consul belge à Kinshasa

Le consul belge à Kinshasa, Alain Le Roy affirme que chaque demande de visa est traitée objectivement à l’ambassade de Belgique.

Lorsqu’un visa est refusé, l’ambassade prend soin de notifier au demandeur, avec accusé de réception, les motifs du refus.

D’après lui, les cas doivent être considérés individuellement et non pas globalement.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner