Des jetons d’enrôlement sont monnayés dans certains centres de Mbandaka, selon l’UDPS

Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS à Bruxelles en 2010. Photo udps.beEtienne Tshisekedi, président de l’UDPS à Bruxelles en 2010. Photo udps.be

Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS à Bruxelles en 2010. Photo udps.be

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a accusé, mercredi 11 mai,  les agents du centre d’inscription des électeurs de vendre les jetons d’enrôlement à l’Ecole primaire Etsinakito de Mbandaka II dans la province de l’Equateur.

Selon le chargé de l’Organisation politique à la Fédération de l’UDPS/Equateur, Serge Inonga un incident a opposé, mardi 10 mai, les agents de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), aux témoins des partis politiques affectés à ce centre d’enrôlement.

Serge Inonga s’oppose à cette pratique:

«Les témoins d’accréditation n’ont pas voulu cette situation et ils ont arrêté les deux preuves matérielles et ils nous ont appelé au niveau de la fédération pour trouver la solution. Mais le chef de centre a déclaré publiquement qu’il faut vendre les jetons parce qu’ils ne sont pas payés.»

Le Secrétaire exécutif provincial intérimaire de la Ceni, Patrick Bometele, dit ne pas être au courant de cette situation.

Patrick Bometele déclare que les agents de la Ceni qui demandent de l’argent aux candidats électeurs, s’exposent aux prescrits de la loi en cette matière.

A lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner