Universités: les recteurs réfléchissent sur la thérapie à apporter au système d’enseignement et à la recherche

Entrée Université de KinshasaEntrée Université de Kinshasa

Entrée Université de Kinshasa

Recteurs et responsables des établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire sont réunis en conférence depuis ce lundi 6 juin à Kinshasa. Ils réfléchissent autour d’une stratégie pour restructurer le système congolais d’enseignement supérieur et de recherche, en vue de l’adapter à terme aux standards internationaux en la matière.

Cette conférence, ouverte par le ministre  de l’enseignement supérieur et universitaire, Léonard Mashako Mamba, doit durer cinq jours.

Léonard Mashako Mamba a affirmé que ces assisses sont très importantes pour l’avenir de l’enseignement en RDC:

«C’est donc un moment important pour notre pays en termes de vision. D’où nous venons, où sommes-nous et vers quelle direction nous allons pour faire réellement jouer à ce pays son rôle d’une puissance académique.»

Selon le ministre Mashako, sur mille trente universités, la RDC avait seulement mille huit cent soixante onze professeurs. Ce qui représentent 0,03 institutions qui ont un corps enseignant qualifié, a-t-il renchéri.

Cette rencontre va permettre de savoir les efforts qui devraient être mobilisés en termes de financement par le gouvernement, de partenariat et de sensibilisation de la jeunesse congolaise, a conclu Léonard Mashako Mamba.

Cette conférence connaît la participation des professeurs d’universités africaines, européennes et canadiennes. Elle bénéficie de l’appui notamment de la Banque mondiale et de la coopération française.

A lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner